Les démarches pour s’expatrier au Japon

Que ce soit pour le travail, les études ou le tourisme, le nombre de personnes qui s’expatrient au Japon est en nette augmentation. En effet, le pays a connu des taux de croissance positifs ces dernières années, ce qui lui a permis de disposer de nouvelles opportunités. Cependant, s’expatrier au Japon n’est pas une décision à prendre à la légère. Ci-dessous sont listés quelques éléments à prendre en considération avant de faire le choix de s’installer au pays du Soleil Levant.

Comment bien préparer son intégration ?

Compte tenu de l’immense fossé qui existe entre les cultures japonaise et occidentale, s’expatrier au « pays du soleil levant » peut paraitre difficile. La barrière linguistique s’ajoute aux problèmes d’adaptation au mode de vie local. En effet, les règles de base de la vie sociale au Japon sont basées sur la propreté, la modestie, la ponctualité et la politesse. Que ce soit dans les transports en commun, dans les bureaux ou dans n’importe quel autre lieu public, le respect de son prochain est de rigueur.

Par exemple, il est interdit de manger, de boire, de fumer ou de s’embrasser dans les transports en commun dans la rue. Les japonais ne se permettent aucun élan d’émotions.
De plus, vous devez vous servir de vos 2 mains lorsque vous remettez un cadeau à une personne.

Ceux qui veulent réussir leur expatriation doivent bien se préparer à l’avance. Je vous conseille d’effectuer 2 voire 3 séjours au Japon, histoire de se familiariser avec cette nouvelle culture.

Quelles sont les meilleures villes pour les étrangers ?

Dans la capitale japonaise, les quartiers abritant le plus d’expatriés sont Minato-ku, Shinjuku-ku, Shibuya-ku et Chiyoda-ku. Dans cette ville, il faut prévoir entre 3 000 et 127 000 yens pour un loyer mensuel. Concernant les déplacements, il faut débourser entre 160 et 300 yens pour des trajets en bus ou en métro, et environ 2 500 yens pour des déplacements en taxi.

Vous pouvez décider de vivre à Osaka, ville mondialement connue grâce à sa tradition comique et sa gastronomie. Les prix des loyers varient en fonction du nombre de pièces : 190 000 yens pour un studio, 320 000 yens pour un appartement à 3 pièces et jusqu’à 850 000 yens pour un appartement à 6 pièces. L’Université d’Osaka fait partie des plus grandes universités au monde.

Quelles sont les démarches à accomplir avant de s’installer au Japon ?

Pour les séjours d’une durée supérieure à 90 jours, un passeport en cours de validité et un visa sont exigés. Si vous vous rendez au Japon pour y travailler, renseignez-vous bien ; en effet, ce pays compte 27 différents statuts de résidence pour les salariés.

Il vous faudra également vous faire vacciner contre la coqueluche, le tétanos, la diphtérie, la poliomyélite, l’encéphalite japonaise, la typhoïde, les hépatites A et B. Je vous conseille fortement de souscrire à une assurance expatriation. Le permis de conduire international n’est pas reconnu au Japon. Cependant, si vous tenez à conduire un véhicule, 2 solutions s’offriront à vous : Vous
pouvez passer le permis japonais ou faire traduire votre permis actuel en japonais.

Avant de faire vos valises, il vous faudra réaliser une analyse complète de la situation. Pour être plus à l’aise, vous pourrez également suivre des cours de japonais (ils vous seront notamment très utiles).

Charles Rosier