La culture culinaire japonaise

Pour les personnes souhaitant partir en voyage ou s’installer au Pays du Soleil Levant, connaître la culture alimentaire est indispensable. A l’opposé de nos habitudes alimentaires occidentales, la cuisine japonaise regorge de surprises et de comportements à adopter.

Les spécialités culinaires japonaises

Pour s’imprégner d’emblée de la culture japonaise, les expatriés peuvent déguster de nombreux aliments :

  • Le sushi :  Ces petites portions de riz vinaigré enroulées de tranches de poissons cru sont incontournables.
  • Les makis : Composés également de riz, la préparation est toutefois différente de celle des sushis. La garniture de riz et de poisson est enroulée d’une feuille d’algue nori. Ils sont de forme carrée en général.
  • Les sashimis : Fines tranches de poisson cru, les sashimis sont généralement accompagnés de citron ou de radis japonais.
  • Les gyozas : Considérés par de nombreux étrangers comme étant l’un des meilleurs plats japonais, les gyozas peuvent être assimilés à des raviolis. En forme de chausson, ils peuvent être fourrés au crabe, au chocolat, au porc… Un pur délice !
  • Pour ceux qui n’aiment pas le poisson cru, la cuisine japonaise est très variée et ils peuvent se régaler avec des yakitoris ! Il s’agit de petites brochettes cuites sur barbecue ou plaque et il en existe une centaine de variétés (bœuf, poulet, poulpe…).
  • Les udons : Ces nouilles sont un plat très populaire au Japon. Elles peuvent se manger nature ou être accompagnées de crevettes (tempura udon), d’un oeuf cru (tsukimi udon) de sauce de soja (kamaage udon) ou d’une sauce curry (Kare udon).

Les types de restauration

  • Les izakaya sont des restaurants particulièrement prisés des japonais et ils peuvent être assimilés à des pubs ou des brasseries mais de façon nippone. Ils ne sont ouverts que le soir car ils ont pour but premier de servir des boissons alcoolisées. Ce sont des lieux conviviaux et authentiques où les plats sont simples et bon marché. Les visiteurs s’y rendent aussi bien pour boire que pour manger et les plats sont en général servis au bar.
  • Les yatai sont des stands alimentaires en plein air. Généralement ouverts le soir, ces petites échoppes vendent des nouilles, des pots au feu, de la pieuvre… Ils raviront les étrangers qui veulent s’immerger dans la tradition culinaire japonaise.
  • Les family restaurant ou Famires sont ouverts au public 24h/24 et servent des plats aussi bien japonais qu’occidentaux.
  • Les yakiniku sont des établissements où les visiteurs cuisent eux-mêmes leurs portions de viande ou de fruits de mer sur un grill disposé au milieu de chaque table.

Si vous souhaitez manger exclusivement des sushis, sachez qu’il existe des restaurants de sushis traditionnels et de sushis gastronomiques. En effet, le Japon est le pays qui possède le plus d’étoiles au guide Michelin.

Les comportements à adopter

  • Le rituel du repas est extrêmement codifié au Japon. L’usage des baguettes est obligatoire et elles doivent être manipulées selon certaines règles.
  • Par exemple, il ne faut surtout pas les planter à la verticale dans son bol de riz car cette tradition est réservée aux bâtons d’encens pour les défunts ! Je vous invite à ne pas pointer quelqu’un avec vos baguettes.
  • Les serviettes humides distribuées avant le repas servent à s’essuyer les mains. Des serviettes en papier sont disponibles pour s’essuyer la bouche.
  • Ne remplissez pas vous-même votre verre, il faut que vous attendiez que l’on vous serve. (Cette règle est valable pour toutes les boissons, alcoolisées ou non).
  • Terminer entièrement son bol de riz est signe de bonne manière. De même, il n’est pas considéré comme malpoli de faire du bruit en mangeant sa soupe.

Le pays du soleil levant est une terre de mystère pour les étrangers et les expatriés. Ceux qui souhaitent vraiment s’y intégrer doivent respecter les coutumes et traditions.