Charles Rosier

Charles Rosier, un étudiant expatrié à Tokyo

Charles Rosier

Les origines nippones de Charles Rosier

Charles Rosier est français mais sa mère est d’origine nippone. Son grand-père est arrivé en France en 1950 pour travailler à l’Ambassade du Japon à Paris. En 1951, sa femme le rejoint et en 1954, sa mère Mai vient au monde. En 1961, la petite famille retourne brièvement à Tokyo, leur ville d’origine, avant de revenir s’installer définitivement en France en 1962.

Trente après naquit Charles Rosier. Pendant les dix premières années de sa vie, il fut bercé par les histoires de ses grands-parents qui lui racontèrent leur vie au Japon. Sa grand-mère lui préparait les fameux sushis et sashimis tandis que son grand-père l’initiait au jeu de go.

Il connaissait par cœur l’origine des geishas et des samouraïs.
C’est dans cette ambiance qu’il grandit et c’est tout naturellement qu’il se passionna pour la culture de ses grands-parents. Il étudia également la langue nippone dès l’âge de 15 ans.

Les nombreux périples de Charles Rosier au pays du Soleil Levant

Charles Rosier et sa mère entreprirent de voyager régulièrement au Japon.
Les premiers voyages ont eu pour destination principale Tokyo, ville d’origine des parents de Mai. Ils découvrirent avec éblouissement le dynamisme de la capitale nippone et la modernité de son architecture. Petit à petit, ils s’initièrent également au bouddhisme. Cette philosophie de la vie les apaisait.

A mesure qu’il grandissait, Charles voyageait de plus en plus souvent seul. Il se nourrissait de tout ce qu’il découvrait. Après Tokyo, il décida d’explorer le reste du Japon. Son premier périple en dehors de la capitale fut pour l’ascension du Mont Fuji.
Il découvrit ensuite les longues côtes du Pacifique puis les régions plus montagneuses avec leurs cultures en plateau. Au fil des années, ses voyages se faisaient de plus en plus fréquents et duraient de plus en plus longtemps.

La nouvelle vie de Charles Rosier

Au gré de ses venues au Japon, Charles Rosier avait rencontré de nombreuses personnes. Parmi elles, une se détachait. Une qui était là à chaque voyage de Charles et qui l’attendait pour l’accompagner dans ses découvertes. Cette personne s’appelait Satomi. En parallèle de ses périples, Charles Rosier est en école de commerce et il a choisi de partir terminer ses études à Tokyo. Depuis plus d’un an, il est installé dans cette ville et a quitté Paris.

C’est ainsi que, presque 50 ans après, il réalisa le cheminement inverse de ses grands-parents.

Aujourd’hui, Charles Rosier lance son blog afin de faire partager son quotidien au Japon et vous fais partager ses conseils pour les français souhaitant poser leurs bagages dans ce pays.

Découvrez la culture, le tourisme ou encore les démarches pour s’expatrier au pays du Soleil Levant.